q +34 93 424 83 11

 

Pourquoi choisir Hong Kong ?

 

Situé sur la côte Sud de la Chine et baigné par la mer de Chine méridionale, Hong Kong est la ville la plus riche de Chine et son économie est une des plus libérales au monde. Les langues officielles sont le chinois et l’anglais. Hong Kong compte plus de 7 millions d’habitants en 2013. Ancienne colonie britannique, à présent territoire chinois depuis 1997, Hong Kong est une zone spéciale qui bénéficie de sa propre organisation juridique et fiscale. A partir de Hong Kong, une société peut facturer ses prestations dans le monde entier et s’engager dans le commerce international de tous produits.

 

Pourquoi choisir Hong Kong ?/

 

Stabilité politique à Hong Kong

La stabilité politique à Hong Kong est excellente. La politique de Hong Kong consiste à appliquer le principe dit « un État, deux systèmes » ; cela signifie qu’au sein de la République populaire de Chine, le milliard et demi de Chinois habitant la partie continentale vit sous un régime socialiste, tandis que Hong Kong est régi par un système capitaliste. Ce principe permet à Hong Kong de conserver son système légal, sa monnaie, son système politique, ses équipes sportives internationales et ses lois sur l’immigration. Hong Kong est de loin la ville la plus riche de Chine avec un PIB par habitant de 257,953 milliards de dollars US ; son économie est une des plus libérales au monde. C’est un pôle financier et commercial d’envergure mondiale. Ainsi, Hong Kong est devenu l’une des principales places financières et boursières d’Asie et du monde.

 

La qualité de l’environnement des affaires

 

  • La fiabilité des institutions hongkongaises

Afin d’en savoir un peu plus sur la qualité de l’environnement des affaires a Hong Kong, il est intéressant de consulter la fiche pays de la Coface. Grâce à une analyse minutieuse et complète des risques pays, sectoriels et de crédit, la Coface aide les entrepreneurs français à l’étranger à évaluer et prévenir les risques, afin qu’ils puissent prendre les meilleures décisions au meilleur moment. Selon la Coface, malgré un ralentissement de la croissance à Hong Kong en 2012 en raison de la décélération des exportations dans un contexte de récession dans la zone euro, en 2013 l’activité devrait légèrement repartir. En outre, la consommation privée, principal moteur de l’activité, devrait rester dynamique, portée par la hausse des salaires et par le maintien d’un faible chômage (qui atteint 3,8%). L’investissement sera soutenu par la poursuite des projets d’infrastructure et par le maintien de taux d’intérêt bas. Du côté de l’offre, les services financiers, la vente de détail et le tourisme continueront de progresser rapidement. Le résultat de l’évaluation du risque pays de Hong Kong par la Coface est le suivant : les bilans des entreprises sont disponibles et fiables, le recouvrement des créances est efficace, les institutions sont de grande qualité et l’environnement des affaires est très satisfaisant.

 

  • Un système financier solide

Par ailleurs, il faut savoir que le système financier hongkongais est solide. On attend pour 2013 un excédent courant stable grâce à l’essor des services tels que le tourisme et les services financiers. Dans ce contexte, le niveau des réserves de change restera satisfaisant. Le système bancaire à Hong Kong est robuste et transparent notamment grâce à la présence de grandes banques internationales fiables. Les infrastructures hongkongaises sont de qualité et l’environnement des affaires est stable et favorable.

 

  • Un cadre juridique simple : la Common Law

D’un point de vue juridique, Hong Kong se distingue nettement de la Chine continentale. La région a hérité du système de Common Law britannique. Hong Kong a ainsi gardé la tradition de Common Law établie lors de la colonisation britannique alors que la Chine continentale obéit à un système de droit civil. La Common Law est une conception d’origine anglaise qui marque la prééminence des décisions des tribunaux, la jurisprudence. Par conséquent, on retrouve à Hong Kong une certaine souplesse au niveau de la création et du fonctionnement des sociétés.

 

Hong Kong :une fiscalité parmi les plus avantageuses au monde

 

  • Aucune TVA

Il est intéressant de savoir qu’il n’y a pas de TVA à Hong Kong. Les sociétés facturent à leurs clients en Hors Taxe.

 

  • Imposition 0 %

Le système des impôts à Hong Kong est géré par « The Hong Kong Inland Revenue Department.
On retrouve à Hong Kong trois principales impositions : l’imposition sur les bénéfices, l’imposition sur les salaires et l’imposition sur les revenus fonciers.

L’impôt sur les salaires est applicable à toute personne percevant un salaire ou une pension. Cependant, aucun impôt sur les salaires ne sera appliqué à l’encontre des individus séjournant à Hong Kong pendant une période inférieure à 60 jours dans une période de 12 mois. Il n’y a pas de taxes salariales, patronales ou professionnelles à Hong Kong.

Concernant l’imposition des sociétés à Hong Kong, elle est basée sur la territorialité des activités commerciales. Par conséquent, pour une société n’ayant aucune activité commerciale à Hong Kong c’est-à-dire pas de clients, de fournisseurs ni de bureaux ou de personnel sur place, alors l’impôt sur les bénéfices sera de 0%.

En revanche, pour une société ayant une activité commerciale à Hong Kong, l’imposition sur les bénéfices sera de 16,5%. Par exemple, vous achetez des marchandises à un fournisseur à Hong Kong pour les revendre ensuite à un client hongkongais, l’activité sera alors considérée comme locale et votre société sera imposée sur les bénéfices. A noter que le fait que votre société ait un compte bancaire à Hong Kong et reçoive des règlements de vos clients n’est pas un critère d’imposition sur les sociétés.

Il n’y a aucune taxe ni impôt sur les gains en capital, les dividendes ou les intérêts à Hong Kong. De plus, le rapatriement des bénéfices, des dividendes et des plus-values n’est pas imposé.

On dénombre aujourd’hui un total de 18 conventions fiscales signées par Hong Kong avec notamment la France, la Belgique, l’Espagne, le Royaume-Uni, l’Irlande, les Pays-Bas, le Luxembourg, l’Autriche, la Hongrie, la Chine, le Japon, la Thaïlande et la Vietnam. Les conventions en attente d’entrée en vigueur sont celles avec la Suisse, la Portugal, Malte, le Koweït et Jersey. Enfin, les conventions en cours de négociation sont celles avec la Finlande, l’Inde et le Guernesey. Les conventions fiscales permettent d’éviter la situation de double imposition.

Conformément à la 4ème Directive de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économiques), Hong Kong n’est pas un paradis fiscal. En effet, la fiscalité d’Hong Kong est territoriale ainsi, seules les activités exécutées hors d’Hong Kong sont exemptées. Hong Kong est classé dans la liste blanche (« White List ») des pays de l’OCDE.

 

 Les avantages de créer une société à Hong Kong

 

  • Qualité de l’environnement des affaires à Hong Kong
  • Pôle financier et commercial d’envergure mondiale
  • Proximité avec la Chine
  • Pas d’impôt sur les sociétés et sur les bénéfices
  • Pas de TVA
  • Pas de taxes salariales, patronales ou professionnelles
  • Aucune taxe ni impôt sur les gains en capital, les dividendes ou les intérêts
  • Le rapatriement des bénéfices, des dividendes et des plus-values n’est pas imposé
  • Une seule personne est nécessaire pour la constitution de la société
  • Anonymat garanti des actionnaires et des directeurs
  • Le secret bancaire est respecté
  • La meilleure renommée et image dans le milieu des sociétés offshore et internationales
  • Hong Kong n’est pas un paradis fiscal, il est classé dans la liste blanche de l’OCDE
  • Il n’est pas nécessaire de résider à Hong Kong pour y créer une société ou y exercer des activités commerciales